Disney parie 20 millions de dollars pour que la Floride ne soit pas le prochain Vegas

15 Mai 2019

Une initiative de scrutin en Floride en novembre prochain donnerait aux électeurs le pouvoir de bloquer toute expansion des casinos, ce qui, selon certains, écraserait les efforts longs et coûteux des sociétés de jeux pour s’étendre dans l’État du Soleil.

S’il est approuvé, l’amendement 3 de la Constitution de la Floride exigera un soutien de 60 pour cent à l’échelle de l’État pour tout nouveau casino. Ce seuil protégerait l’hégémonie locale de la tribu Seminole de Floride, qui exploite des établissements de jeu en vertu d’une loi fédérale permettant aux Amérindiens de le faire, et du géant du divertissement Walt Disney Co. Ensemble, Disney et les Séminoles ont donné environ 36 millions de dollars pour soutenir cette mesure.

« La tribu Seminole de Floride tente d’acheter un monopole « , a déclaré Dan Adkins, président de Citizens for the Truth About Amendment 3, Inc, un comité politique qui lutte contre cette mesure et qui est financé par les casinos et les hippodromes, entre autres.

« Leurs arguments sont tous égoïstes. »

En fait, les arguments des deux parties sont brouillés par les intérêts des entreprises qui financent leurs campagnes. En effet, Adkins lui-même a un emploi de jour à Hallandale Beach, en Floride, au Big Easy Casino, un site de course de lévriers récemment renommé qui offre des options de jeu qu’il aimerait développer. Parmi les autres adversaires figurent MGM Resorts International, les Buccaneers de Tampa Bay de la National Football League et une entreprise de gazon — South Florida Sod Farm, LLC — qui son adresse avec les Miami Dolphins.

Les équipes de football ont refusé de se prononcer sur la question de savoir si leur opposition à l’amendement avait un lien quelconque avec une décision de la Cour suprême des États-Unis en mai qui a ouvert la porte aux États pour légaliser les paris sportifs sur leur territoire.

L’argent de Disney

La campagne pour le « oui » a beaucoup plus bénéficié de l’argent des entreprises. Disney à elle seule a dépensé 20 millions de dollars pour appuyer l’initiative, comparativement à environ 7 millions de dollars au total pour le comité d’Adkins et à environ 1 million de dollars pour un autre groupe d’opposition, le vote pour le NON est à seulement 3.

Les efforts de Disney et de ses alliés semblent jouer en leur faveur selon la chaine de news américaine CNBC. Dans un sondage de la Chambre de commerce de Floride mené du 19 au 24 septembre, 54 % des répondants prévoyaient voter  » oui « , 28 % prévoyaient voter  » non  » et 18 % étaient indécis, avec une marge d’erreur de 4,4 points de pourcentage. La Chambre de commerce de Floride appuie cette mesure.

Le vote est cependant loin d’être gagné d’avance, car la mesure elle-même doit être approuvée à 60 pour cent.

En cas de succès, la mesure constituerait un autre obstacle à l’expansion des jeux d’argent, obligeant les entreprises à faire activement campagne pour obtenir l’approbation de 60 % des électeurs. Cela aurait pour effet d’isoler Disney comme la principale grande marque de tourisme en Floride, tandis que la tribu Seminole maintiendrait sa prééminence dans l’industrie du jeu.

Le porte-parole de la tribu, Gary Bitner, a transmis toutes les questions à John Sowinski, président du comité politique pro-Amendement 3 « Voters in Charge ». M. Sowinski, pour sa part, a cité l’argument controversé selon lequel le contrôle des électeurs sur l’expansion des jeux de hasard était déjà garanti dans la Constitution de la Floride, et que l’amendement 3 visait seulement à clarifier la question.

« L’amendement 3 renvoie cette décision aux électeurs de Floride et leur permet d’avoir le dernier mot sur cette question « , a déclaré Jacquee Wahler, porte-parole de Disney. « Nous nous opposons à l’expansion des casinos en Floride parce qu’elle met en péril la réputation de notre état en tant que destination familiale. »

Un point de vue que tout le monde ne valide pas. Entre Miami qui ne dort jamais, la légalisation des jeux en ligne avec l’arrivée de Tropezia Palace prévue pour la fin d’année (vous pouvez voir le site en cliquant ici) et l’ouverture des paris sportifs prévue pour bientôt… dur de dire que la Floride est uniquement une destination familiale. Pour beaucoup d’observateurs extérieurs, il s’agit d’un faux problème, et les deux industries pourraient très bien cohabiter comme c’est le cas ailleurs.